Musique

Le Record Store Day fait grincer des dents

La renaissance du vinyle est une aubaine pour les disquaires indépendants. Leur résurrection est célébrée samedi sur fond de boycott.
Le Record Store Day fait grincer des dents
Pour Jack Davet de Dig It (Genève), le Record Store Day est taillé pour les marchés anglo-saxons. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Disque

Quatre jours, trois, deux, un, zéro… let’s go! Un décompte où les secondes s’égrènent avant le jour J sur la page de garde du site officiel des jeux olympiques du vinyle, le Record Store Day (RSD) – Disquaire Day en «français». Si ce n’est pas un appel du pied du type de ceux pratiqués la veille du Black Friday, ça y ressemble étrangement. Le RSD couronnera le 13 avril ceux qui réussiront à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion