International

L’armée déploie des troupes devant son QG à Khartoum

Des milliers de manifestants sont rassemblés devant le QG pour le troisième jour consécutif, selon des témoins. Ils réclament la démission du président Omar el-Béchir.
L'armée déploie des troupes devant son QG à Khartoum
Déclenchées le 19 décembre par la décision du gouvernement de tripler le prix du pain dans un contexte économique difficile, les manifestations se sont rapidement transformées en mouvement de contestation contre M. Béchir, qui dirige le pays depuis un coup d'Etat en 1989. KEYSTONE
Soudan

Depuis l’éclatement de la contestation au Soudan le 19 décembre, l’armée ne s’est pas immiscée dans la répression des mouvements de protestation, menée par le puissant service de renseignements (NISS) et les forces de police anti-émeute. Depuis samedi, des milliers de manifestants sont rassemblés devant le complexe abritant le siège de l’armée et le ministère de la Défense, non loin de la résidence du président. Ils appellent les soldats à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion