Solidarité

Soudan: le refus du régime sec

Alors que les militaires au pouvoir à Khartoum ont trouvé un accord vendredi en vue d’une transition vers la démocratie, Le Courrier revient avec un reportage sur les racines du mouvement de protestation.
Soudan: le refus du régime sec
Le soulèvement contre le régime militaire a débuté dans les villes et quartiers populaires, avant de se propager à tout le pays. KEYSTONE
Soudan

En cette matinée du 14 juin, voilà une demi-heure que Reem Abbas, journaliste et activiste issue de la classe moyenne de Khartoum, cherche un café ouvert, mais la capitale a des airs de ville morte où seuls les paramilitaires et les travailleurs pauvres s’activent lentement. Après la dispersion sanglante du sit-in révolutionnaire de la Qiyadah, le 3 juin à l’aurore, les habitants de Khartoum, encore sous le choc, ont répondu massivement à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion