Genève

Xénope demande un dernier sursis à l’Etat

L’Etat et le collectif Xénope sont sur le point de trouver un accord. Mais les occupants de Malagnou ont encore des revendications.
Xénope demande un dernier sursis à l’Etat
Les habitants de la maison de Malagnou ne veulent pas laisser des logements vides durant le potentiel battement entre le 1er janvier 2023 et le début effectif des travaux. CÉDRIC VINCENSINI
Logement

Le conflit opposant le Département des infrastructures (DI) à Xénope est en passe de se résoudre. L’association occupant depuis 2013 une maison appartenant à l’Etat, route de Malagnou, s’est vue proposer mardi de prolonger son bail jusqu’au 31 décembre 2022. Ce délai permettrait de garantir la réalisation du futur projet d’aménagement du secteur. Les occupants ont répondu jeudi «qu’ils se réjouissent que l’Etat ait enfin décidé de négocier» et se

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion