Scène

L’utopie cubaine en héritage

Pour raconter Cuba au passé et au présent, Rimini Protokoll convoque dans son théâtre documentaire le privé et le public. Une très jolie fresque, parce que subtile.
L’utopie cubaine en héritage
Avec ses quatre protagonistes, Granma évite à la fois les écueils de l’idéalisme et ceux d’un cynisme désabusé. Dorothea Tucher
Théâtre

C’était une histoire de deuils intimes. Il y a deux ans, Stefan Kaegi du collectif Rimini Protokoll invitait le ­public du Théâtre de Vidy à s’immerger dans des chambres mises en scène par des êtres qui avaient accepté d’esthétiser leur finitude en livrant des témoignages qui leur survivraient. Cette touchante plongée au cœur de l’intimité s’intitulait Nachlass – Pièces sans personnes. La semaine passée, le sociologue déguisé en homme de théâtre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion