International

Wellington interdit les fusils d’assaut

Après l’attentat de Christchurch, la première ministre néo-zélandaise annonce un durcissement de la législation sur les armes.
Wellington interdit les fusils d’assaut
La première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a annoncé un programme de rachat des armes déjà en circulation pour un coût estimé entre 100 millions et 200 millions de dollars néo-zélandais. KEYSTONE
Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande va durcir sa législation sur les armes, en interdisant notamment la vente des fusils d’assaut, en réponse à la double tuerie des mosquées à Christchurch. Le tireur avait acheté une partie de son arsenal en toute légalité chez un armurier local. «J’annonce que la Nouvelle-Zélande va interdire toutes les armes semi-automatiques de type militaire. Nous allons également interdire les fusils d’assaut», a déclaré jeudi la première ministre néo-zélandaise

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion