Suisse

Les multinationales sans garde-fous

Le Conseil des Etats refuse le compromis à l’initiative pour des entreprises responsables. Il s’oppose ainsi au National, où PDC et PLR avaient soutenu le contre-projet. Aux Etats, un revirement a eu lieu.
Les multinationales sans garde-fous
Les initiants veulent obliger les sociétés sises en Suisse à examiner ­régulièrement les conséquences de leur activité sur les droits de l’homme et l’environnement, ­également à ­l’étranger. KEYSTONE
Droits humains

Travail d’enfants, pollution: certaines entreprises ont fait parler d’elles récemment en raison de leurs activités à l’étranger. Mais cela n’a pas infléchi le Conseil des Etats. Au contraire: le compromis semble de plus en plus improbable en ce qui concerne l’initiative populaire pour des multinationales responsables. Le Conseil des Etats a refusé mardi, par 22 voix à 20, d’entrer en matière sur le contre-projet indirect. Le texte des initiants (rejeté

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion