Solidarité

Révolution en panne

Entre sabotage et bureaucratie, la mégacoupure électrique qui a frappé le Venezuela est symptomatique de la crise traversée par le pays. L’éclairage du syndicaliste Stalin Pérez.
Révolution en panne 1
Si le courant n’est pas partout rétabli, le gouvernement a réfuté le décès de patients devant être dyalisés, arguant que les génératrices avaient pu suppléer le réseau dans 90% des hôpitaux. KEYSTONE
Venezuela

Ne jamais renoncer. Quand on lui demande, en pleine déconfiture du gouvernement de Nicolás Maduro, ce qu’il garderait de l’expérience bolivarienne, l’homme n’hésite pas: «Le plus important, le projet, l’intention.» Vieux militant socialiste, porte-drapeau des travailleurs de l’industrie automobile, Stalin Pérez Borges n’est pas tendre avec la bureaucratie bolivarienne, dont l’incurie est pour beaucoup, selon lui, dans la crise électrique qui frappe le pays. Mais s’il est lucide quant aux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion