Genève

Prestations sociales: les raisons du renoncement

La méconnaissance de leurs droits, la peur et la volonté d’émancipation amènent nombre de personnes à ne pas demander les prestations sociales auxquelles elles ont pourtant droit.
Prestations sociales: les raisons du renoncement
Le siège de l'Hospice général, à Rive. CC
Etude

Les situations de précarité sont vécues différemment par les femmes et les hommes. C’est ce que met notamment en évidence une étude genevoise parue mardi. Cette recherche a été menée entre 2016 et 2018 par les professeures Barbara Lucas (Haute école de travail social) et Catherine Ludwig (Haute école de santé). Son objectif: comprendre pourquoi de nombreuses personnes qui y ont droit ne recourent pas à l’aide sociale. Mais aussi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion