Vaud

La loi sur les taxis sous toit

Après Genève, Vaud a sa lex Uber. Les chauffeurs devront demander une autorisation et faire une formation.
 La loi sur les taxis sous toit
Des chauffeurs de Taxi lausannois manifestent contre la reconnaissance de Uber comme centrale d'appels mardi 8 mai 2018 a Lausanne. Keystone
Transport

Fin de la loi de la jungle pour le transport de personnes ? Hier, les députés ont voté la loi sur les taxis, après des semaines d’affrontement en plénum. Les taxis traditionnels et les « véhicules de transport avec chauffeur (VTC) » – soit ceux qui travaillent pour des sociétés type Uber – devront tous obtenir une autorisation cantonale d’exercer et participer à une formation sur leurs droits et devoirs. Les véhicules VTC

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion