Livres

Journal d’un chef-d’œuvre

Le journal de travail de John Steinbeck, tenu alors qu’il écrivait Les Raisins de la colère, paraît chez Seghers.
Journal d’un chef-d’œuvre
Littérature américaine

Surtout connu pour son opus phare, Les Raisins de la colère (1939), trépidante saga d’une poignée de naufragés de la Grande Dépression, John Steinbeck revient en librairie avec le journal de travail, inédit en traduction française, qu’il tenait à l’époque de l’écriture de son roman emblématique. Plongée dans les affres de la création, ce texte vibrant en dit beaucoup sur la personnalité et les tourments de l’auteur établi en Californie.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion