Genève

Inquiétude des parents d’élèves «DYS»

Les élèves dyslexiques ne sont plus seuls à bénéficier d’aménagements scolaires, mais le cadre est devenu moins souple. Une soirée d’information a été mise sur pied.
Inquiétude des parents d’élèves «DYS»
Des dispenses totales ou partielles de certaines disciplines resteront possibles, mais de façon plus cadrée. KEYSTONE-photo prétexte
Instruction publique

Les plus de 300 places assises de l’aula du centre de Geisendorf sont presque toutes occupées. Les parents d’élèves atteints de troubles «DYS» (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dysgraphie et dyspraxie) sont en nombre ce mardi à la soirée d’information sur la nouvelle directive sur les «aménagements et soutiens scolaires». Entrée en vigueur cette rentrée après une année de phase transitoire (Le Courrier du 24 novembre 2017), elle a suscité un grand

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion