Genève

L’Etat genevois réaffirme les principes de la laïcité à l’école

Face aux hésitations des enseignants, une brochure vise à rappeler les bons réflexes. 
Le dessinateur genevois Zep a illustré la brochure. Etat de Genève
Instruction publique

À l’origine de cette démarche: un couac de l’administration. Il y a un an, une commission du Département de l’instruction publique (DIP) avait renoncé à faire jouer un opéra du compositeur anglais Benjamin Britten, «L’Arche de Noé», à des élèves du primaire sous prétexte que cette œuvre – aux références évidemment bibliques – contrevenait aux principes de la laïcité à l’école. Face à cette interprétation erronée de la neutralité religieuse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion