BD

Une vie de merde, mais intelligente

L’artiste belge Aurélie William Levaux livre un nouvel ouvrage hybride, mêlant dessins faussement naïfs et textes coups-de-poing.
Une vie de merde, mais intelligente
Roman graphique

Aurélie William Levaux a encore frappé. Cette fois, l’artiste belge prolifique tape particulièrement fort, là où ça fait particulièrement mal. L’auteure-illustratice nous avait habitués à ses œuvres hybrides, entre roman et bande dessinée, où elle parle d’elle, de sa vie, de sa condition et de ses amours, sur un ton cynique, parfois amer, parfois écœuré, toujours à mourir de rire, toujours punk. Deux ans après l’hilarant La Poutre de mon

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion