International

L’Albanie gronde contre la corruption

Une manifestation violente a eu lieu à Tirana samedi. L’opposition demande le départ du premier ministre, Edi Rama. De nouvelles protestations devraient avoir lieu ce jeudi.
L’Albanie gronde contre la corruption
Un manifestant face à des officiers de police lors de la manifestation anti-gouvernement du samedi 16 février à Tirana. KEYSTONE
Albanie

Samedi, lors d’une manifestation organisée par l’opposition en faveur de législatives anticipées, plusieurs dizaines de personnes ont tenté d’enfoncer les portes du siège du premier ministre socialiste, Edi Rama. Aux cris de «Rama, va-t-en!», elles ont facilement forcé le cordon policier et brisé des vitres du bâtiment avant d’être repoussées. Parmi les milliers de manifestants réunis sur le principal boulevard de la capitale, l’ambiance est restée tendue durant plusieurs heures.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion