Vaud

Le syndic de Morges se bat pour Caritas

Vincent Jaques interpelle le Grand Conseil suite à l’annonce, par Caritas, de l’arrêt de son service d’épicerie mobile d’ici la fin du mois de mars.
Terminus pour l’épicerie-bus
Le bus de Caritas servant d’épicerie pour les plus démunis ­rentrera ­bientôt au garage. VINCENT MURITH-ARCHIVES
Précarité

La nouvelle annoncée par Caritas, fin janvier, avait jeté un froid: son épicerie mobile ne roulera plus dès le mois de mars. Le bus se déplaçait depuis quatre ans dans plus d’une dizaine de villes vaudoises, afin de vendre des produits de première nécessité aux personnes au bénéfice d’un subside à l’assurance-maladie. Pour le syndic de Morges, Vincent Jaques, des mesures doivent être prises. La semaine dernière, il a déposé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion