Solidarité

Elevés dans du coton au Burkina

Pour l’ONG Solidar, des entreprises suisses portent une responsabilité dans la perpétuation du travail pénible et dangereux des enfants dans les champs de coton au Burkina Faso.
Elevés dans du coton au Burkina
Près de 250 000 enfants burkinabè travailleraient dans des plantations de coton. SOLIDAR
Matières premières

«Prenez vos responsabilités et mettez un terme à ce commerce honteux!». C’est en ces termes que l’ONG suisse Solidar a décidé de s’adresser via une pétition aux entreprises Louis Dreyfus SA, domiciliée à Genève, et Paul Reinhart AG, sise à Winterthour. Le texte lancé il y a deux semaines, munis de plus de 6500 paraphes à ce jour1www.solidar.ch/fr/stop-travaildesenfants, demande aux deux traders suisses de s’opposer publiquement au travail des enfants

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion