Vaud

Broulis coupe sa pub dans «24 heures»

Lancé en 2005 et payé par l’Etat, le supplément fiscal annuel du quotidien vaudois cesse de paraître.
Broulis coupe sa pub dans «24 heures»
Le petit cahier publié depuis 2005 par 24 heures, aux frais de l’Etat de Vaud, n’est plus qu’un souvenir. JÉRÔME CACHIN/ARCHIVES
Communication

Depuis sa première édition en 2005, les contribuables vaudois – surtout les abonnés à 24 heures – s’y étaient habitués. Désormais, ils ne verront plus le supplément fiscal annuel encarté dans le quotidien quand les déclarations d’impôt arrivent dans les boîtes aux lettres. En une douzaine de pages, il était question des enjeux de la fiscalité, du travail du fisc et des dépenses de l’Etat. Un outil pédagogique mis en place

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion