Valais

Trop d’arsenic: «Et alors?»

L’eau de plusieurs communes n’est plus potable. En cause, la nouvelle norme sur les taux d’arsenic. Mais les autorités ne s’affolent guère.
Trop d’arsenic: «Et alors?»
Le Conseil communal de Finhaut juge la nouvelle norme excessive et estime qu’il n’est pas nécessaire de recourir à l’eau en bouteille. WIKICOMMONS/STÉPHANE GALLAY/CC2.0
Gestion de l'eau

Depuis le 1er janvier, l’eau du robinet de certaines communes valaisannes n’est plus potable. La raison? Elle contient trop d’arsenic. En 2014, la valeur maximale tolérée de cette substance dans l’eau potable a été abaissée de 50 à 10 microgrammes par litre. Les distributeurs avaient un délai de cinq ans pour prendre les mesures nécessaires, mais tous n’y sont pas parvenus. Nombre d’habitants n’ont pas changé leurs habitudes pour autant.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion