Neuchâtel

Les députés veulent un canton sans pesticides

Le parlement neuchâtelois a accepté mercredi le postulat d’une députée verte demandant au canton d’interdire les pesticides de synthèse.
Les députés veulent un canton sans pesticides
La députée verte Céline Vara estime que les "solutions alternatives aux pesticides existent". KEYSTONE/ARCHIVES
Grand Conseil

Les députés neuchâtelois ont accepté mercredi par 66 oui et 21 non un postulat de la Verte Céline Vara demandant au canton de prendre des mesures ou de légiférer sur l’interdiction des pesticides de synthèse. L’amendement du Conseil d’Etat a été refusé. «Les solutions alternatives aux pesticides existent. Je refuse de cautionner l’empoisonnement de nos enfants et l’extinction de nos oiseaux. Arrêtons d’être complices de la pétrochimie», a déclaré Céline

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion