Culture

Cet artiste qui voit rouge

Exposé à Fribourg, l’artiste vaudois produit un corpus fait de récupération, souvent inspiré par ­l’iconographie communiste. Il cosigne aussi un gros ouvrage avec André Ourednik, Atomik Submarine.
Cet artiste qui voit rouge
Pour son art mâtiné de guerre froide, François ­Burland pratique volontiers la récup’. Corinne Aeberhard
Fribourg

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion