Alternatives

Une autre ville est possible

Avec des exemples concrets, un ouvrage interroge le rapport entre droit à la ville et citoyenneté.
Une autre ville est possible
Occupation du parc des Bastions à Genève par le mouvement des Indignés, octobre 2011. La citoyenneté urbaine a révélé de véritables processus d’innovation en matière de gestion des affaires publiques et des pratiques politiques revigorantes suscitant des dynamiques sociales inaccoutumées. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Urbanisme

Matthias Lecoq signe, sous le titre L’exercice du droit à la ville, un livre éminemment politique. Chercheur et urbaniste, docteur en géographie à l’université de Genève, il amène le lecteur à s’interroger sur les relations de pouvoir spatialement construites et montre, à travers une série d’expériences vivifiantes, qu’une autre gestion de la cité est possible. En effet, le modèle néolibéral a privilégié les fonctions économiques en souhaitant développer le commerce,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion