Suisse

Les détectives sont de retour

Les assureurs auront à nouveau la possibilité d’engager des privés pour surveiller les fraudeurs potentiels.
Débat autour des abus
Des sympathisants au référendum contre la surveillance des assurances manifestent devant le siège de la Suva à Lausanne, le 1er octobre 2018. KEYSTONE
Votations fédérales

Le recours aux réseaux sociaux a facilité la récolte des signatures, mais réussir à convaincre la majorité des électeurs, c’est une autre paire de manches. Les arguments du comité référendaire contre la loi sur la surveillance des assurés n’ont pas fait mouche. La loi a été approuvée par 64,7% des électeurs et par tous les cantons à l’exception de Genève et du Jura. Les assureurs pourront donc à nouveau recourir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion