Vaud

Planter ses racines à Lausanne

Rencontre avec Bashkim Iseni, chargé de cours à Fribourg et futur délégué lausannois à l’intégration.
Planter ses racines à Lausanne
Bashkim Iseni ressent le besoin de mettre en pratique les outils qu’il a acquis. OLIVIER VOGELSANG
Intégration

En entrant à la Brasserie de Montbenon, là où il écoutait déjà des concerts quand il était étudiant, Bashkim Iseni enlève son manteau avec énergie. L’homme de 47 ans apprécie l’arrivée de l’hiver, qui lui rappelle son enfance à Skopje, capitale de la Macédoine, les joyeux moments de coupe de bois de chauffage, «le moment où on se sent résistant», sourit-il. Actuellement directeur du site d’information Albinfo et chargé de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion