Vaud

Briser le tabou de l’argent

Avec sa nouvelle campagne, le canton veut continuer à sensibiliser les jeunes et leur rapport à l’argent.
Briser le tabou de l’argent
Les conseillers d’Etat Pierre-Yves Maillard et Cesla Amarelle (à gauche) ont parlé cash, vendredi dernier, aux jeunes apprentis à Lausanne. ARC
Endettement

«Parlons Cash!», voilà le nom de la nouvelle campagne de prévention du surendettement, lancée vendredi par le canton dans les locaux de l’Ecole technique – Ecole des métiers à Lausanne. Elle porte ce nom car elle vise à «briser le tabou de l’argent, libérer la parole et inciter à en parler franchement comme le veut l’expression populaire», explique la ministre de la Jeunesse Cesla Amarelle. A l’aide de nouvelles vidéos

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion