Économie

Zurich accueille le russe Kaspersky

Chassé des Etats-Unis, l’éditeur russe d’antivirus s’implante en Suisse et ouvre ses codes sources.
Zurich accueille le russe Kaspersky
Eugene Kaspersky, le fondateur et dirigeant de l’entreprise du même nom, a inauguré mardi les locaux zurichois de son nouveau centre suisse, installé à Glattbrugg. KEYSTONE
Cybersécurité

L’éditeur d’antivirus Kaspersky Lab a ouvert cette semaine près de Zurich son premier Transparency Center. Les clients intéressés pourront, entre autres, y analyser les codes sources. Banni des administrations états-uniennes depuis 2017, l’éditeur entend ainsi restaurer la confiance. Une intention que des spécialistes de la cybersécurité saluent. En 2017, l’administration de Donald Trump a accusé Kaspersky Lab d’avoir installé des logiciels espions, au service de la Russie, dans ses antivirus.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion