Économie

UBS risque encore une amende salée

Un litige financier résolu en juillet dernier est relancé par le Département de la justice américain.
UBS risque encore une amende salée
La banque aux trois clés conteste les nouvelles revendications et estime n’avoir rien à se reprocher. KEYSTONE
Banque

Depuis sa somptueuse villa de Malibu en Californie, le gérant de fonds spéculatif David Visher doit sourire du tour qu’il a réservé à UBS. A cause, ou grâce à lui, la grande banque suisse est menacée d’une nouvelle procédure judiciaire qui pourrait lui coûter à nouveau des centaines de millions de dollars en sanctions et frais de procédure, après les centaines de millions qu’elle a déjà payés à l’Oncle Sam

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion