Genève

Champagne, cocktails et taxis à gogo

La Cour des comptes a publié un audit sévère sur les frais professionnels des conseillers administratifs de la Ville. Guillaume Barazzone, le plus dépensier, fait son mea culpa.
Champagne, cocktails et taxis à gogo
De gauche à droite: Rémy Pagani, Guillaume Barazzone, Sami Kanaan, Sandrine Salerno et Esther Alder. RA
Ville de Genève

Dépenses de téléphone exorbitantes, déplacements privés en taxi et champagne payés par la collectivité: la Cour des comptes a rendu un rapport sévère sur les frais professionnels des conseillers administratifs de la Ville de Genève. A la suite de l’audit, le plus dépensier, le PDC Guillaume Barazzone, a volontairement remboursé 52 000 francs à la Ville. > Lire aussi notre édito: Devoir d’exemplarité Un «aveu clair», selon Isabelle Terrier, qui a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion