Solidarité

L’introuvable liberté syndicale

De passage en Suisse, le syndicaliste hongkongais Ming Lam a dénoncé la répression des mouvements sociaux par le gouvernement chinois.
L’introuvable liberté syndicale
Les ouvriers de Jasic Technology, entreprise active dans le secteur de la soudure basée à Shenzen, ont été empêchés de créer leur propre syndicat. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Chine

Rétrocédé à la Chine il y a une vingtaine d’années, Hong-Kong continue à se battre pour conserver ses droits syndicaux. Alors que l’Empire du Milieu n’autorise qu’une seule fédération syndicale, contrôlée par le parti au pouvoir, la Confédération des syndicats de Hong Kong (Hkctu) compte encore 94 organisations indépendantes, indique Ming Lam, coordinateur de l’organisation. De passage à Genève pour dénoncer les violations du droit du travail en Chine au Conseil

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion