Genève

«Pas de signes religieux dans un parlement!»

Le collectif «La laïcité, ma liberté», réclame un cadre clair pour «garantir la paix civile» et combattra le référendum de février prochain.
«Pas de signes religieux dans un parlement!»
L’association «La laïcité, ma liberté», a ouvert hier la campagne pour la défense de la loi sur la laïcité. DR
Référendum

«La loi nous protège, le laisser-aller dans lequel d’autres veulent nous faire tomber nous oppresse.» Natacha Buffet-Desfayes, au nom de l’association «La laïcité, ma liberté», ouvre la campagne pour la défense de la loi sur la laïcité. En ligne de mire, le référendum lancé par Solidarités et une partie des milieux féministes et musulmans (notre édition du 15 mai), soutenu par les Verts. Les Genevois voteront le 10 février. Le collectif rassemblé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion