Genève

Audit accablant pour le Service du commerce

Retards, rapports de police perdus, inégalités de traitement, informatique obsolète: les dysfonctionnements persistent au sein du PCTN (ex-Scom).
Audit accablant pour le Service du commerce
Le service juridique du Service de police du commerce et de lutte contre le travail au noir exerce une fonction de contrôle et de sanction cruciale dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et du transport privé. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Cour des comptes

«Alarmant», tel est l’adjectif utilisé d’entrée de jeu par la magistrate de la Cour des comptes Isabelle Terrier pour qualifier les conclusions de son enquête portant sur le service juridique du Service de police du commerce et de lutte contre le travail au noir (PCTN, ex-Scom). Une entité réduite (7,8 équivalents plein temps), mais dont la fonction de contrôle et de sanction dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion