Genève

Dans la jungle des indemnités horaires

La Cour des comptes pointe l’incohérence du système d’indemnisation pour inconvénients de service horaires en Ville de Genève. Selon les services, la nuit commence à 18h, 19h, 20h ou 22h…
Dans la jungle des indemnités horaires
Pour les employés de la voirie, la journée se termine une fois la tournée terminée. JPDS/ARCHIVES
Ville de Genève

La Cour des comptes a défriché la «forêt complexe et incohérente» des indemnisations pour inconvénients de service horaires dans l’administration de la Ville de Genève. En 2018, la somme s’est montée à 11,6 millions de francs. Il existe un potentiel de 4,8 millions d’économies. Parmi les «perles» dénichées par l’organe indépendant de surveillance: «une indemnisation pour indemniser la perte d’indemnisation durant des absences pour maladie ou des vacances», énonce le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion