Genève

Solidarités dément les «mensonges»

Le parti est sorti de sa réserve pour «corriger les contrevérités» contenues dans la lettre de démission des quatre élus de la Ville qui rejoignent le Parti du travail.
Solidarités dément les «mensonges»
«Nous ne pouvons consigner par écrit quelque chose qui fait l’objet de discussions intimement liées à la demande de publication du rapport.» Jocelyne Haller. JPDS
Crise politique

Solidarités est sorti de sa réserve pour «corriger les mensonges» proférés par les quatre élus de la Ville qui ont démissionné lundi pour rejoindre le Parti du travail (PdT). Deux députés et membres de la coordination du parti, Jocelyne Haller et Jean Batou, ainsi que l’élue municipale Brigitte Studer, ont convoqué mardi une conférence de presse. M. Batou regrette que le conflit avec les grévistes – Maria Pérez, Tobia Schnebli, Ariane

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion