International

Berlin marche sur des œufs

(3/3) Pas simple pour un réfugié syrien d’obtenir un logement à Berlin dans une Allemagne qui, après avoir ouvert les bras aux migrants, se recroqueville sur elle-même. Rencontre.
Berlin marche sur des œufs
Le quartier de Kreuzberg, à Berlin. Dans la capitale allemande, le doute s’est insinué quant à l’accueil des migrants. DR
Allemagne

Le Syrien Ahmad recherche toujours désespérément un appartement à Berlin, confronté comme d’autres migrants au racisme ambiant qui ronge autant la capitale que des villes plus à l’est du pays comme Chemnitz ou Dresde. Les refus qu’il essuie de la part des régies immobilières se multiplient ces jours-ci. Son patronyme – qu’il désire garder anonyme – joue en sa défaveur sur la liste d’attente des futurs locataires potentiels. Il veut quitter l’appartement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion