Suisse

Les limites de la chasse aux abus

La surveillance des assurés provoque un conflit de valeurs avec la protection de la sphère privée.
Les limites de la chasse aux abus
La surveillance des assurés est une «mesure de dernier recours», a plaidé mardi le conseiller fédéral Alain Berset. KEYSTONE
Votations fédérales

La procédure a été inhabituellement rapide. Mises sous pression par les assureurs, les Chambres fédérales ont mis au point en moins de deux ans la base légale qui permettra aux assurances sociales de recourir à nouveau à des détectives pour faire la chasse aux abus. «C’est une mesure de dernier recours qui ne sera prise que si les faits ne peuvent pas être instruits par d’autres moyens», assurait mardi le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion