Neuchâtel

«Le droit de grève est réduit à néant»

Reconnus coupables de diffamation et de violation de domicile le 11 septembre dernier, les quatre syndicalistes impliqués dans le conflit social de l’hôpital de la Providence ont annoncé jeudi leur intention de faire recours au Tribunal fédéral.
«Le droit de grève est réduit à néant»
La grève des employés de la Providence aura au final duré septante jours. KEYSTONE SANDRO CAMPARDO
Providence

Alors qu’ils avaient été partiellement acquittés en première instance, les quatre syndicalistes impliqués dans le conflit social de l’hôpital de la Providence ont été reconnus coupables de diffamation et de violation de domicile le 11 septembre dernier. Jeudi, ils ont annoncé faire recours au Tribunal fédéral pour «sauver le droit de grève en Suisse», menacé selon eux. Pour rappel, les employés de la Providence, propriété de SMN (ex-Genolier), ont déclenché fin 2012

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion