Économie

L’affaire Petrobras passe par la Suisse

Un courtier zougois et plusieurs banques helvétiques sont impliqués dans le scandale brésilien.
L’affaire Petrobras passe par la Suisse
L’affaire ­Petrobras, du nom de l’entreprise pétrolière d’Etat ­brésilienne, qui a éclaté il y a quatre ans, n’en finit plus d’éclabousser politiques et chefs ­d’entreprises brésiliens, ­ainsi que ­désormais, tous les ­intermédiaires liés au ­blanchiment. KEYSTONE
Blanchiment

Tandis que le Brésil vit ses dernières semaines de campagne avant l’élection présidentielle des 7 et 28 octobre prochain, l’instruction de la tentaculaire affaire de corruption autour de la compagnie d’Etat Petrobras se poursuit, en passant par la Suisse. Outre 43 banques déjà impliquées (notre article du 7 septembre), celle-ci concerne aussi une société de négoce pétrolier demeurée jusqu’alors dans l’ombre, Astra Oil, à Zoug. Onze personnes, dont l’ex-­sénateur Delcidio do Amaral Gómez,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion