Neuchâtel

Neuchâtel reconsidère son passé

L’espace Louis-Agassiz renommé Tilo Frey, du nom de la première femme et première Neuchâteloise à siéger sous la couple fédérale.
L’héritage oublié de Tilo Frey
Tilo Frey lors d’une prise de parole à la tribune du Conseil fédéral en 1973. KEYSTONE
Histoire 

Le Conseil communal de Neuchâtel honore la mémoire de Tilo Frey, première femme neuchâteloise élue au Parlement fédéral – en 1971. L’actuel espace Louis-Agassiz sera ainsi renommé d’après la politicienne, dès l’année prochaine. Louis-Agassiz, un brillant scientifique neuchâtelois du XIXe siècle, auteur de thèses xénophobes et racistes peu en accord avec les sensibilités actuelles, cède sa place à la première femme de couleur à avoir siégé sous la Coupole. Un «renversement»

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion