Neuchâtel

Que faire de l’héritage esclavagiste?

A l’occasion de la Semaine d’action contre le racisme, la fondation Cooperaxion propose des visites guidées des traces de la traite négrière à Neuchâtel.
Que faire de l’héritage esclavagiste?
Le Musée d’histoire naturelle de Neuchâtel a été construit grâce à la fortune léguée par David de Pury, marchand de produits coloniaux. KEYSTONE
Histoire 

Il y a l’histoire officielle de la «période heureuse» où Neuchâtel bénéficiait des capitaux et du rayonnement intellectuel de ses bienfaiteurs. Et il y a une réalité plus discrète. Celle d’hommes, blancs, qui entre le XVIe et le XIXe siècle ont fait fortune dans le Nouveau-Monde, en participant de manière plus ou moins directe à la traite et à l’exploitation d’Africains. Devenus immensément riches, ces aventuriers léguaient traditionnellement une partie

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion