Culture

De l’amour, tout simplement

De retour au pays pour la première d’On avait dit 90…, son deuxième solo, Lionel Frésard convoque Tchékhov pour une déclaration d’amour filial.
De l’amour, tout simplement
Lionel Frésard réalise son rêve: tester sa Cerisaie devant les résidents de l’EMS où vit sa mère. Julien Mudry
Scène

A Montfaucon, c’est soir de première théâtrale à la Halle de Gym. Ce jeudi 30 août, la salle bruisse d’impatience dans l’attente de découvrir On avait dit 90…, deuxième seul en scène de l’enfant du village, Lionel Frésard. Celui qui a osé quitter le bistrot familial pour devenir comédien à Lausanne revient auréolé du succès de Molière-Montfaucon 1-1, un premier solo couronné du Prix SSA de l’humour 2017. Au premier rang, «la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion