Automne initiatique
TRIGON
Cinéma

Automne initiatique

Avec Le Poirier sauvage, Nuri Bilge Ceylan ajoute une nouvelle pierre à son œuvre austère et désenchantée, vouée à sonder les méandres de l’âme humaine.
Film

Malgré la reconnaissance critique et la caution de plusieurs prix cannois, Nuri Bilge Ceylan reste un réalisateur à l’audience confidentielle – à peine 6000 entrées en Suisse romande pour Winter Sleep, Palme d’or en 2014. La faute à des films âpres, étirés jusqu’à plus de trois heures, alignant de longs couloirs de dialogues. Et pourtant souvent envoûtants, ne serait-ce que par la splendeur de leur photographie. Avec Le Poirier sauvage, le cinéaste

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion