Scène

Chapeau, l’artiste!

Du côté des arts de rue, la tradition du chapeau demeure une option de rémunération appréciée. D’autres artistes privilégient pour leur part le troc.
Chapeau, l’artiste!
Les Chasseurs, en spectacle à la Plage des Six Pompes cet été, à La Chaux-de-Fonds. THALIE ROSSETTI
Arts de la rue

Les «gueuleurs» annoncent le spectacle à venir. Le public se compose, le silence est acquis, le spectacle se déroule. Puis viennent les applaudissements, un éventuel rappel, et enfin: le chapeau. «Le demander est tout un art, explique Jennifer Wesse-Moser, de la Fédération des arts de rue suisses (FARS). Il faut prendre le temps pour le faire, le mettre en scène, avec un accessoire, un élément du décors par exemple, et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion