Société

Intelligents et stupides à la fois

Le psychologue Yves-Alexandre Thalmann se penche sur «le paradoxe du QI».
Intelligents et stupides à la fois 1
Yves-Alexandre Thalmann: «Les gens ne sont pas stupides, mais leurs décisions ou leurs actes peuvent l’être.» CHARLY RAPPO
Psychologie

Il y a Léo, un adolescent qui a été reconnu «haut potentiel intellectuel», avec un QI de plus de 140. Cela n’a pas empêché Léo de bouter le feu aux toilettes de l’école. Il fut renvoyé. Il y a Daniel, qui caricature un de ses professeurs en Adolf Hitler, croix gammée et petite moustache. Plainte pénale a été déposée contre lui. Il y a Sébastien, qui, lors d’une virée entre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion