Vaud

Nyon sous les bombes de NTM

Avec le retour de Joey Starr et Kool Shen, Paléo a vécu samedi une poussée de fièvre hip-hop, avant la clôture dimanche par le groupe Indochine.
Nyon sous les bombes de NTM
La complicité du tandem du 93 remonte à 1983, «quand le rap n'était rien en France», a-t-il rappelé. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Paléo

Rugissement dans la plaine. Ce râle guttural qui décape la note, on l’identifie tout de suite, c’est celui de Didier Morville alias Joey Starr. En short noir et t-shirt bariolé d’un «Punk Funk Hero» fluo, le fauve est lâché dans l’Asse. Son sparring-partner, propre sur lui dans son t-shirt blanc, débit mitraillette et plus élastique sur ses jambes (moins d’excès sans doute), c’est le gardien du temple hip-hop, Bruno Lopes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion