Neuchâtel

Les mutilations génitales féminines en procès à Boudry

Les mutilations génitales féminines en procès à Boudry
Amnesty International avait mis en avant le cas d'excision de cette jeune fille de neuf ans en Somalie pour rappeler que de telles mutilations sont malheureusement encore trop fréquentes (photo symbolique).
Procès

Une femme soupçonnée d’avoir poussé à la mutilation des organes génitaux de ses deux filles a comparu mercredi après-midi devant le Tribunal de police du Littoral et du Val-de-Travers à Boudry (NE). La défense a demandé l’acquittement. «Si ma cliente est condamnée, toutes les mamans qui ont fait exciser leurs filles avant d’arriver en Suisse devront être punies», a déclaré Me Béatrice Haeny, l’avocate de la prévenue, qui a rappelé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion