Suisse

Exilés Ouïgours piégés

Le gouvernement chinois s’en prend aux familles des minorités musulmanes du Xinjiang qui sont exilées en Suisse, si ces dernières ne rentrent pas au pays. Les techniques répressives sont presque sans limite.
Exilés Ouïgours piégés 1
Membre de la communauté ouïgoure exilé dans le Gros-de-Vaud, Kerim ne veut pas rentrer au Xinjiang, où il court le risque d’être arrêté. ARC/JEAN-BERNARD SIEBER
Harcèlement

Fêter son anniversaire est un signe de santé rassurant pour les Ouïgours vivant au Xinjiang, province à l’ouest de la Chine. Tant qu’on avance dans l’âge, on est toujours en vie. A condition de refuser les petites attentions ou les messages de félicitations envoyés de l’étranger. La maman de Kerim a pris ses précautions avant de fêter ses 75 ans le 10 mai dernier. «Elle m’a dit un jour que si je

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion