Scène

Opéra d’été sans costumes d’époque

Pour Musiques en été, l’Opéra de chambre de Genève propose à l’Alhambra une œuvre rare sur un sujet connu: Romeo und Julie de Jiří Antonín Benda. Entretien avec Elidan Arzoni, metteur en scène.
Opéra d’été sans costumes d’époque
Avec ­«Romeo und Julie» qu’il met en scène, Elidan Arzoni revient à ses ­premières amours: ­l’opéra. FREDERIC GARCIA
lyrique

Il est indéniablement une des figures marquantes de la scène théâtrale romande, où il s’est imposé par sa vive intelligence des textes et par son langage scénique radical. Pourtant, l’alliance d’Elidan Arzoni avec le théâtre tient du mariage de raison plutôt que du coup de foudre. Ses premières amours, c’est à la scène lyrique qu’il les a vouées, sans jamais les renier. Enfant, il grimpe sur la scène du Grand

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion