Vaud

Guerre déclarée aux publicités sexistes

Vaud veut prohiber sur son sol les réclames qui offensent les femmes. Le Grand Conseil en débattra.
Guerre déclarée aux publicités sexistes
Les publicités dégradantes pour la femme entraînent des levées de boucliers depuis de nombreuses années. KEYSTONE/ARCHIVES
Domaine public

«Le Conseil d’Etat veut interdire toute forme de publicité sexiste sur l’espace public vaudois.» C’est en ces termes que la conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro a commencé sa conférence de presse lundi. Elle répondait à la motion de l’ex-députée écologiste Sandrine Bavaud, déposée en 2011, qui demandait d’interdire dans le domaine public les publicités sexualisant ou offensant les femmes. Pour y parvenir, le canton a décidé d’élargir un dispositif légal

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion