Genève

Du foot et de la solidarité

Malgré les menaces d’annulation, le premier tournoi de foot antiraciste a eu lieu samedi au stade d’Aïre à Vernier. Il a rencontré un franc succès et réuni plus de deux cents joueurs.
Sportifs confirmés ou du dimanche, militants, demandeurs d’asile: le pari des organisateurs était de susciter les échanges entre tous. PATRICK GILLIERON LOPRENO
Reportage

C’est la mi-journée, le soleil cogne, les joueurs cherchent un coin d’ombre pour récupérer, les files s’allongent devant les stands de nourriture. «Il manque un arbitre au terrain numéro quatre!» informe la speakerine au micro. Un homme s’annonce comme volontaire. «Tu as un sifflet? On va te donner un sifflet.» Tout le monde est en place, le coup d’envoi des derniers matchs de poule est lancé. Depuis neuf heures et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion