Solidarité

Faire d’un migrant un terroriste

En mars dernier, un tribunal hongrois a condamné un migrant à sept ans de prison ferme prétendument pour terrorisme lors d’un procès qui semblait joué d’avance.
Faire d’un migrant un terroriste
Ahmed Hamed apparaît tête basse, chevilles et poignets menottés, tenu en laisse par deux gardes cagoulés et armés jusqu’aux dents. DR
Hongrie

Sur les photos prises durant l’audience, Ahmed Hamed apparaît tête basse, chevilles et poignets menottés, tenu en laisse par deux gardes cagoulés et armés jusqu’aux dents. Ces mesures de sécurité extraordinaires et spectaculaires ne visent ni un dangereux criminel ni un membre de la mafia locale, mais un père de famille syrien, résidant chypriote. Condamné à sept ans de prison ferme, le 14 mars dernier, Ahmed a eu la malchance de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion